Faire danser les sages-femmes




 Le 4 décembre 2020, à Lyon, je rencontre 10 sages-femmes inscrites à notre formation, dix femmes formées à accompagner d’autres femmes dans leur grossesse, en cabinet, en salle de naissance à l´Hôpital ou en clinique. Dans le premier cercle de présentation je comprends l’immensité de leurs attentes, plus qu’un désir un réel besoin de disposer d’outils pour mieux accompagner non pas les femmes mais le corps des femmes. Je comprends aussi qu’a l’école, elles n’ont que très peu traversé de travail physique, elle n’ont pas dansé, pas respiré, pas fait de yoga. Pas de cours au tapis en somme. Hors, les recommandations de la Haute Autorité de Santé préconisent une préparation à la naissance qui permet l’acquisition de compétences corporelles. Je me retrouve donc face à des femmes qui attendent de moi ce que leur formation ne leur a pas apporté.

Au cours de ces trois journées, Pauline Higgins et moi les amènerons à éprouver leur propre corps, leur propre respiration, les mouvements de leur périnée, allongée et dans le mouvement. Nous partagerons avec elles les traits d’une pratique favorisant la physiologie, respiration, espace, mobilité de l’articulation coxo-fémorale, renforcement des muscles du dos pour pallier à l’extension des muscles de la ceinture abdominale, respect de la lordose lombaire.


Et nous parlons également de pédagogie, d'empathie kinesthésique, de la façon avec laquelle nous pouvons amener une femme à danser avec nous, sans imposer, en suggérant, en les invitant à nous accompagner, danser en coeur.


Et les langues se délient, les questions arrivent, elles se confient…


Je comprends peu à peu le manque de lien entre la théorie de leurs études et le concret de leur métier.


Au sol nous respirons, allongeons, élargissons, opposons, repoussons, agrandissons, roulons, déplions, traversons... Les corps se délient et intègrent les grands principes que nous souhaitons leur transmettre. On expérimente plein de postures, on tente de ressentir que le mouvement n’est pas forcément un déplacement du corps dans l’espace mais peut-être un mouvement de l’espace a intérieur de soi. 


Les sacro-iliaques bougent, la symphyse pubienne respire, les côtes s’espacent et se rapprochent…


Et après avoir dansé, dansé les verbes d’action, dansé l’espace de l’intérieur du corps, symbolisé les mouvements du périnée avec les mains, nous reprenons les différentes séances de préparation à la naissance.


Et les liens se font. Danse&Périnée, Danse&Travail, Danse&Poussée, Danse&Naissance…


Je quitte des femmes heureuses, enjouées, souriantes. Presque toutes ont senti et éprouvé le chemin que nous tentons de créer dans ces corps en transformation. Je repars, heureuse d’avoir partagé les outils et de les avoir écouté. Mon regard sur les pratiques d'accompagnement change encore un peu...


Commentaires

  1. Plus, they grant beneficiant bonuses to players round the} world. If you get pleasure from half in} a recreation of roulette, then you’re 룰렛 more than likely conscious of how anticipation is a major a part of} the game. It’s an exhilarating recreation that may maintain you in your toes throughout the whole recreation.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés